Nom de code : DODGE RAM

Vous l’avez compris, dans quelques semaines, nous mettons les voiles. Au mois d’octobre 2015, il sera venu pour nous, le temps de changer d’environnement. Nous allons quitter notre (grand) appartement de 50 m² pour nous installer dans notre très coquette habitation itinérante de 12 m² : voyons les choses en grand !!! En effet, pour partir à l’aventure et réaliser notre mission, nous avons choisi de parcourir l’Amérique à bord d’un van.

Je vous passe les péripéties pour trouver la perle rare qui corresponde à TOUS* nos critères, mais pour faire simple, après quelques mois de recherches sur le net, nous avons pris la décision d’acheter à distance en Uruguay un véhicule immatriculée au Québec, en gardiennage dans un hôtel suisse, à un couple de français ! Compliqué ? Cela demande juste un peu d’organisation (et de confiance). Bref, nous avons donc fait l’acquisition d’un Dodge Ram 2500. Rien que le nom, çà en jette, mais attendez de voir les photos ! Ce véhicule nous permettra à la fois de nous déplacer, de nous héberger et ce sera surtout notre atelier itinérant. Grâce à lui, nous irons à la rencontre des architectures singulières des pays traversés, que nous retranscrirons à travers des articles, des photos ou des vidéos. Une maison mobile en quelque sorte : Home + Nomade = N’HOMADE, tout s’explique !!!

exterieur_camper_3 exterieur_camper_1 interieur_cellule_1

  Merci à C&A (les anciens propriétaires du véhicule) pour les photos

Nous n’avons plus qu’une hâte, c’est d’aller récupérer ce bolide et de pouvoir profiter des longues routes asphaltées et autres pistes cabossées. Pour le nom, on vous le dira plus tard : superstitieux les nomades…

* Pas trop cher, peu de kilomètres au compteur, ne consomme pas trop (complètement raté, en même temps c’est un véhicule Canadien), puissant pour monter et descendre de gros dénivelés, 4 x 4 pour les pistes non carrossées, sièges confortables pour ne pas maltraiter nos fesses pendant 28 000 kms, habitacle et cellule de vie si possible séparés, pouvoir tenir debout à l’intérieur de la cellule, grand lit où l’on peut étaler les jambes, coin séjour-salle à manger-cuisine-bureau dissocié de « l’espace nuit », fonctionnel, bonus + : présence de salle de bain (il y a les toilettes c’est déjà pas mal)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *