L’île aux deux volcans

Le Nicaragua, plus grand pays de l’isthme qui relie les deux Amériques, évoque tantôt les paysages du Sud avec sa jungle humide ou ses cordillères, tantôt les imaginaires du Nord avec ses montagnes désertiques. À cheval entre deux façades maritimes, l’intérieur du pays est quant à lui très montagneux avec une chaîne volcanique active, et pourvu de nombreux lacs dont le bleu varie au fil des saisons. Parmi eux, le plus grand lac d’eau douce du continent, portant fièrement le nom de son pays, enchante le voyageur. Au beau milieu jaillissent deux volcans, posés sur une île où se rencontrent quelques villages assoupis. Baignée par les eaux agitées du lac Nicaragua, Ometepe serait probablement l’une des plus belles îles lacustre au monde.

À l’horizon se dessine deux imposantes silhouettes qui culminent à plus de 1.500 mètres de hauteur : les volcans Concepción et Maderas aux belles formes coniques. Quelques nuages camouflent le plus haut des sommets mais le panorama est magnifique. Deux rondeurs parfaites, dont l’une est encore en activité tandis que l’autre s’est endormi, sont ainsi posées sur ce gigantesque lac intérieur. En traversant les eaux du lac Niacaragua [plus de 8.000 km² tout de même], l’approche laisse sans voix, le sourire s’accroche aux lèvres, l’excitation du débarquement est à son comble. Et une fois les roues posées, on n’a plus vraiment envie d’y repartir. Ometepe conserve encore un charme d’autrefois : le monde rural y est encore vivace, l’ambiance y est singulièrement paisible, les gens accueillants et la nature luxuriante. Au bord des routes, des chevaux paissent en liberté, tandis que d’autres traînent des chariotes remplies de denrées. Quelques poules, vaches ou cochons traversent les chemins de terre bordés par de petites maisons de tôle et de bois. Les enfants s’amusent au football ou à la course au milieu de cette jolie pagaille tandis que les mères nettoient leur linge à la main. Entouré d’eau, le temps semble se ralentir. Au milieu du village domine l’église, les maisons se parent de leur plus belles couleurs, et les rares restaurants sortent tables et chaises le soir enivrant les ruelles d’odeur de barbecue. Un bout du monde insulaire qui transporte dans un autre temps, pour vivre au pas humain.

Il règne sur Ometepe une sorte de tranquillité qui contraste avec la présence de paysages en ébullition. Si les flancs du volcan Maderas se laissent envahir par une jungle humide, Concepción encore actif, risque de déverser sa lave à tout moment. Alors qu’une ascension se tente par grande motivation (une dizaine d’heures de marche !), c’est un plaisir que d’observer depuis son pied les versants noirs et rocailleux s’élever dans le bleu du ciel. Au sud du volcan Concepción se trouve une plage luxuriante où le vent y est doux et l’eau y est verte. Agréable pour se baigner, faire du kayak ou se promener, c’est un lieu calme et envoûtant. Les sentiers traversent la forêt humide où se pavanent des singes hurleurs, montent jusqu’à un mirador pour observer une vue panoramique sur la lagune, ou sillonnent les bords de la plage aux eaux poissonneuses. Se baigner dans ces eaux tièdes est un enchantement après ces chaudes journées. Plus loin, des piscines naturelles invitent à un plongeon dans les eaux cristallines, et de jolies cascades rafraîchissent les courageux. Partout des oiseaux superbes, les Urracas nous laissent admirer leur bleu plumage, et les papillons s’en donnent à cœur joie au milieu de cette flore incroyable. À quelques kilomètres, au bout de l’île, nous nous retrouvons à deux, sur une bande de sable noir, observant les volcans, le lac et ses superbes reflets de lumière.

Un lac regorgeant de poissons, une terre fertile et de l’eau en abondance, l’île Ometepe apparaît comme un mirage où la vie semble naturelle. Et s’il est facile de l’atteindre, il est bien plus difficile de la quitter, voilà pourquoi les habitants semblent tellement vouloir préserver ce lieu. Dans l’espoir que rien ne viendra pervertir ce paradis terrestre dans l’avenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *