De belles cités coloniales

Plus sauvage et moins touristique que le Costa Rica, le Nicaragua offrira une authenticité qui nous avait manqué. Si l’on vient ici pour découvrir ses lacs et ses volcans, dont beaucoup sont encore en activité [article à venir], il est aussi agréable de profiter de la douceur de vivre des magnifiques cités coloniales que sont Léon et Granada, au passé historique indélébile. Des villes à taille humaine, chaleureuses et animées, qui conservent néanmoins une nonchalance latine appréciable.

Au Sud, le charme de Granada est très puissant : une situation géographique idéale sur les bords du grand lac Nicaragua, de belles demeures coloniales aux façades colorées et toits de tuiles, une ambiance cosmopolite, et un panorama où se dessine à chaque coin de rue l’échancrure du volcan Mombacho. Avec les fortes chaleurs, la population vit dehors, tables et chaises envahissent les trottoirs, et portes et fenêtres ouvertes laissent à voir de beaux patios aménagés où coule une fontaine pour se désaltérer. Les spectacles folkloriques se déroulent sur les places ombragées et les marchands de glaces sillonnent les rues pavées, appelant le gourmand au tintinnabulement de ses clochettes. À quelques encablures, le gigantesque marché s’anime aux aurores et la circulation devient anarchique. Authentique, les rares touristes se mélangent aux locaux et se perdent dans le dédale des allées. Chaque article a son propre secteur, fruits et légumes côtoient les étals de viandes qui faisandent à l’air libre, et les mouches y sont chassées à grands coups de balai ; la quincaillerie est à côté des derniers articles de mode ou du vendeur de disques. Les comedores [restauration de fortune] s’intercalent avec les coiffeurs ou fabricants de piñata [jeux pour enfants]. On peut tout se procurer, à condition de bien négocier.

Si nombreux considèrent Granada comme la plus belle ville du pays, c’est pour ses vestiges coloniaux magnifiquement conservés, son architecture aux couleurs éclatantes et ses nombreuses églises qui ponctuent les rues. Entretenues, peintes, ou décrépies, toutes possèdent un charme certain, conférant à la ville son statut de reine de beauté. En prenant un peu de hauteur, on embrasse une vue sur les toits et l’on constate l’omniprésence de la végétation, depuis les patios arborés au paysage d’arrière plan et les nombreux volcans qui barrent l’horizon. À la nuit tombée, l’air se rafraîchit et les terrasses se remplissent pour des discussions endiablées autour d’un verre, les lumières de la ville s’allument et éclairent ces façades qui révèlent alors tout leur cachet.

Au Nord, Léon possède une histoire qui hante et orne encore les murs de la ville. Haut lieu de la révolution sandiniste [qui s’opposa à la dictature dans les années 70′], et important centre ecclésiastique, Léon conserve fièrement les traces de son passé. Aussi, les splendeurs de l’ancienne capitale s’attardent sur les façades des belles demeures, sur les pavés des rues ou sur la quinzaine d’églises qui dressent majestueusement leur clocher. Une ville coloniale au riche patrimoine culturel, artistique et religieux possédant un charme envoûtant. Si les bâtiments coloniaux sont bien moins soignés que ceux de Granada, ils se révèlent toutefois plus authentiques. Les couleurs sont ternies mais chaudes, les peintures murales rappelant l’histoire du pays omniprésentes, et les églises combinent les styles avec grâce. Les marchés accueillent les badauds le temps de quelques emplettes ou d’un repas sur le pouce, mais la ville semble calme, comme endormie dans les vestiges de son passé. Seul le parc central, où trône la plus grande cathédrale d’Amérique centrale ornée de lions sculptés, s’anime dès la sortie des écoles jusqu’à une bonne partie de la soirée.

Pauses culturelles agréables, Granada et Léon enchantent par leurs architectures coloniales, interpellent par leurs histoires et apaisent par leurs ambiances nonchalantes. Des villes où l’on se sent bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *